Glyphosate




Qu'est-ce que le glyphosate ?


Le glyphosate est un principe actif présent dans de nombreux herbicides ou désherbants. Les produits contenant du glyphosate sont autorisés dans plus de 160 pays. En Belgique, il convient de distinguer deux catégories d'utilisateurs.
  1. Les utilisateurs professionnels, dont principalement les agriculteurs, qui l'appliquent surtout sur leurs champs avant de semer ou de planter. Il est également fréquemment utilisé pour le renouvellement des prairies. En culture fruitière, ce produit est pulvérisé entre les rangées.
  2. Les jardiniers amateurs : ils utilisent ce produit dans le jardin mais aussi, notamment, pour désherber les allées et les terrasses.
Comment agissent les produits contenant du glyphosate ?

Les produits contenant du glyphosate sont des herbicides totaux, ce qui signifie qu'ils contrôlent tant les graminées que les dicotylédones. Ces produits sont vendus en Belgique et en Europe par plusieurs producteurs. Ils sont utilisés en traitement curatif contre les adventices déjà présentes. Le produit est absorbé par les feuilles et se propage ensuite dans la plante. Il y bloque alors une enzyme (qui n'est présente ni chez l'homme ni chez les animaux) qui fabrique des acides aminés essentiels. La plante meurt alors en une à trois semaines. Le glyphosate est relativement rapidement dégradé par les micro-organismes présents dans le sol, ce qui permet de semer rapidement après son application.

Un de ses grands atouts est qu'il ne se contente pas de s'attaquer à la partie visible de la plante, il tue également la racine. Ce faisant, l'adventice ne revient pas. C'est tout particulièrement important pour les adventices pluriannuelles.

Pourquoi l'utilisation de produits contenant du glyphosate est-elle si controversée ?

L'autorisation des substances comme le glyphosate est régulièrement renouvelée par l'UE, et ce, pour une période standard de quinze ans. L'autorisation précédente expirait le 30 juin 2016 et a été entretemps prolongée jusqu'au 31 décembre 2017. A cette date, l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) examinera la classification du glyphosate sur sa cancérogénicité potentielle.

En raison de la grande quantité d'études et de données disponibles, la réévaluation du glyphosate a pris quatre ans. Lors de ce processus, tous les États membres de l'UE, ainsi que les ONG, avaient la possibilité de formuler des commentaires. L'institut allemand pour l'évaluation des risques (BfR), qui était chargé du processus d'évaluation, a rendu un avis positif sur la prolongation de l'autorisation. Cet avis positif a ensuite été corroboré par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). En Belgique, le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement a également émis un avis positif. Par conséquent, le glyphosate, utilisé conformément aux instructions, est sûr pour les êtres humains, les animaux et l'environnement.

En outre, le glyphosate est souvent utilisé en association à des organismes génétiquement modifiés (OGM). Il existe en effet des plantes génétiquement modifiées pour ne plus être sensibles au glyphosate (p.ex. soya). Toutefois, aucune plante génétiquement modifiée n'est cultivée en Belgique.

Le glyphosate est-il toxique pour les personnes?

Toutes les substances, tous les produits que nous utilisons au quotidien peuvent être toxiques en fonction de la quantité et de la fréquence de l’exposition. Les valeurs maximales que peut absorber une personne, tant en une seule fois que sur une plus longue période, sont donc plus importantes.

Pour la toxicité aigüe, il s'avère que le glyphosate est moins toxique que la nicotine (environ 100 x), la caféine (plus de 25 x) et même que la vitamine A (plus de 2,5 x).

Pour la toxicité chronique, les marges de sécurité sont si grandes que même dans le pire des cas, une personne peut absorber seulement 4 % de la dose journalière autorisée de glyphosate. En cas d'ingestion éventuelle, le glyphosate (soluble dans l'eau) est éliminé du corps dans l'urine ; il n'est dès lors pas question d'une accumulation problématique dans le corps (bioaccumulation).

Comme tous les produits de protection des plantes sur le marché, les produits contenant du glyphosate et leurs emballages sont également conformes aux normes strictes imposées par les autorités de réglementation et responsables de la santé pour protéger la population, en ce compris les nouveau-nés et les enfants.

Le glyphosate est-il cancérigène?

En mars 2015, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), une agence qui étudie toutes sortes de risques de cancer, a qualifié le glyphosate de « substance probablement cancérigène ». Parmi les autres substances classées dans la même catégorie figurent p. ex. la viande rouge et des métiers comme celui de coiffeur (https://gmoanswers.com/sites/default/files/iarc-infographic.pdf).

Le CIRC s'est néanmoins uniquement penché sur un nombre limité de données publiques. Aucune analyse complète de toutes les études disponibles n'a ainsi été réalisée. En outre, le CIRC n'examine pas le risque réel, mais uniquement les indications de risques potentiels. Ainsi, une lame de rasoir peut également être dangereuse si elle n'est pas utilisée aux fins pour lesquelles elle est prévue.

En outre, la classification du CIRC ne peut certainement pas être surestimée. En effet, le soleil, la viande rouge, le barbecue, et l'alcool, des produits avec lesquels nous entrons sans doute plus en contact qu'avec le glyphosate, sont classés comme « cancérigène pour l'homme », une catégorie supérieure à celle du glyphosate donc. Les classifications du CIRC ne servent dès lors pas à demander une interdiction, mais à attirer l'attention pour permettre un usage raisonné des substances ! Par exemple : « l'alcool se déguste avec sagesse », « appliquez de la crème solaire avant de prendre un bain de soleil », « buvez du café avec modération », « ne mangez pas plus de 30 g de viande rouge par jour »... et donc aussi « utilisez les produits de protection des plantes de manière adéquate ».

Les autorités européennes et nationales ont également analysé le rapport du CIRC. De plus, l'évaluation du glyphosate par le CIRC diffère des conclusions des autorités réglementaires ailleurs dans le monde et même d'autres bureaux de l'OMS. La ministre de la Santé publique et le service fédéral, responsables de l'autorisation des produits contenant du glyphosate sur le marché belge, ont réagi comme suit : « Compte tenu de la situation, le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement estime qu'il n'y a pas suffisamment de raisons d'adopter des mesures restrictives à l'encontre du glyphosate, encore moins de l'interdire. » (www.fytoweb.be)

Comment utiliser en toute sécurité des produits contenant du glyphosate ?

Outre le glyphosate, les produits contenant du glyphosate contiennent également le plus souvent des adjuvants pour améliorer l'absorption par la feuille; ces produits finis doivent subir une procédure d'autorisation qui est à n'en point douter aussi stricte que celle pour les médicaments.

Dans un premier temps, pour les produits de protection des plantes, la substance active (p. ex. le glyphosate) est évaluée en profondeur au niveau européen. S'ensuit alors en Belgique une évaluation rigoureuse supplémentaire du produit fini. Ce n'est que lorsque l'autorisation est octroyée aux deux niveaux officiels que le produit peut être commercialisé. Des exigences supplémentaires sont imposées pour l'utilisation par le consommateur comme un emballage adapté de petite taille et sûr, un texte dans une langue adéquate sur l'étiquette et un bouchon doseur obligatoire.

En cas d'utilisation du glyphosate – comme pour tous les produits de protection des plantes – il convient de respecter les instructions sur l'étiquette. Les risques éventuels et les restrictions y sont mentionnés pour pouvoir garantir une utilisation en toute sécurité.

Quel est l'effet du glyphosate sur les abeilles et les autres insectes ?


L'effet du glyphosate et des produits contenant du glyphosate sur les insectes est largement testé. Le glyphosate n'est pas responsable de la mortalité des abeilles. La mortalité des abeilles est la conséquence de plusieurs facteurs.

Les produits contenant du glyphosate sont-ils déjà interdits dans d'autres pays de l'UE ?


Nous regrettons que des informations fallacieuses aient été propagées dans les médias sur une soi-disant interdiction de vente des produits contenant du glyphosate aux Pays-Bas et en France. Ces informations sont inexactes. La France a toutefois bel et bien adopté des mesures pour interdire la vente de tous les produits de protection des plantes aux amateurs à compter de janvier 2019.